Perle de sens - Blandine Telmon - Bioanalogie - Peau

À fleur de peau

 

Notre peau est en contact direct et permanent avec l’extérieur. Sèche, grasse, tachetée, irritée, transpirante… elle s’exprime de nombreuses manières. Et si nous l’écoutions un peu ?

Dans cet article, je vous propose d’aller à la rencontre de quelques perles de sens que nous offre la peau, le plus grand organe de notre corps.

 

La peau

Perle de sens - Blandine Telmon - Bioanalogie - PeauInterface avec le monde extérieur, notre peau forme une couche de protection d’une grande sensibilité qui nous parle de notre façon d’appréhender notre rencontre avec l’extérieur. Elle est en changement perpétuel puisque des cellules mortes sont chaque jour laissées derrière nous au profit de nouvelles. Ainsi, notre rencontre avec l’extérieur est renouvelée à chaque instant !

Elle joue plusieurs rôles essentiels pour notre corps :

  • protection (chocs, rayons solaires, micro-organismes…)
  • régulation thermique,
  • synthèse d’hormones et de vitamine D,
  • immunité,
  • soutien,
  • sens du toucher,
  • excrétion…

Elle se compose de 3 couches :

  • l’épiderme à la surface, composé de cellules mortes qui s’éliminent dès que nous bougeons,
  • le derme au centre où les cellules se multiplient pour remplacer celles qui tombent de l’épiderme. Il contient terminaisons nerveuses sensibles et vaisseaux sanguins.
  • l’hypoderme riche en graisse en en vaisseaux sanguins qui amortit les pressions mécaniques et isole des variations de température.

Notre peau fait partie intégrante de notre corps même si elle en est à la frontière. Elle limite notre forme corporelle et cette forme est en mouvement permanent, vivante ! Et nous sommes vivant dans cette forme-là, manquant à toutes les autres.

« La sérénité réside toujours à fleur de peau. » Marc Gendron

 

Une peau qui s’exprime

Notre peau est assez bavarde. Éruption de boutons, démangeaisons, virage au rouge, grains de beautés, transpiration… tous les moyens sont bons !

Voici quelques expressions anodines de notre peau vues avec un œil bioanalogique…

La peau sèche

Perle de sens - Blandine Telmon - Bioanalogie - PeauChez certaines personnes, c’est au quotidien qu’une couche de crème hydratante est nécessaire pour éviter d’avoir une peau craquelée d’éléphant ! Pour d’autres, c’est plutôt saisonnier, en hiver notamment. Leur peau sèche tiraille et manque d’éclat.

À travers une peau sèche, la vie m’invite à appréhender ma rencontre avec l’extérieur « sans amour ajouté »…

Ben oui, avouons le. Nous faisons tout pour arranger les choses, donner de l’amour à l’extérieur, éviter les conflits, être de bonnes personnes. C’est bien comme cela que nous avons été élevés !

Sauf que l’amour n’est ni un objet, ni un gâteau à partager.

 

La peau grasse

Perle de sens - Blandine Telmon - Bioanalogie - PeauLà, c’est l’inverse. On se passerait bien de la couche d’huile qui fait reluire notre peau comme une pomme chips !

À travers une peau grasse, la vie m’invite à appréhender ma rencontre avec l’extérieur avec bienveillance.

Au final, peau sèche ou peau grasse, le principe est un peu le même. À nous d’appréhender l’extérieur dans l’accueil de nous-même, tel que nous sommes, dans notre cohérence à nous. En choisissant la bienveillance pour nous, nous nous laissons tout simplement vivre, oubliant un instant de tout contrôler avec notre mental.

 

La transpiration excessive

Perle de sens - Blandine Telmon - Bioanalogie - PeauNotre peau évacue de l’eau, la transpiration, pour réguler la température de notre corps, éliminer les déchets et se protéger. Cette transpiration est plus abondante sous l’effet de la chaleur, d’une activité physique ou d’une émotion forte. Mais parfois, pas besoin de cela pour perler à grosses gouttes !

À travers une transpiration excessive, la vie m’invite à appréhender ma rencontre avec l’extérieur sans réserve.

L’humidité de la transpiration nous parle en effet d’expérimenter ce que nous sommes à chaque instant, intensément. À nous de nous engager dans la rencontre, d’y aller à fond, tel que nous sommes, avec nos 5 sens en éveil. À nous de choisir à chaque instant la rencontre avec la réalité telle qu’elle est, comme un enfant qui découvre le monde.

 

Des choix sur notre peau

Le tatouage

Perle de sens - Blandine Telmon - Bioanalogie - PeauUn tatouage est un dessin indélébile et unique imprimé sur notre peau. Dans la tradition polynésienne, le tatouage représente les étapes de la vie de la personne qui le porte. Il exprime une différenciation, une individualisation.

À travers un tatouage, la vie m’invite à appréhender ma rencontre avec l’extérieur dans la reconnaissance de l’être unique que je suis.

Qui nous sommes EST. Sans aucune référence, sans aucune comparaison. Nous sommes chacun unique, original et singulier et nous-seul pouvons faire vivre l’être unique que nous sommes. À nous de nous choisir dans l’expression de ce que nous sommes, de nous montrer totalement tel que nous sommes.

 

Le piercing

Perle de sens - Blandine Telmon - Bioanalogie - PeauDe la classique boucle d’oreille au bijou de nez, d’arcade sourcilière, de nombril ou de langue, percer une partie de notre corps pour y mettre un bijou est parfois notre choix. Le trou qui est percé met en relation l’avant et l’arrière de notre oreille, l’intérieur et l’extérieur de notre narine, le haut et le bas de notre arcade… comme une invitation à rendre vivante cette partie du corps.

À travers un piercing, la vie m’invite à appréhender ma rencontre avec l’extérieur dans le respect de mes intuitions.

En fait, chaque zone de piercing nous invite à suivre nos intuitions :

  • l’oreille : être attentif à notre voix intérieure,
  • le nez : être attentif à nos ressentis,
  • l’arcade sourcilière : être attentif à nos visions,
  • la langue : être attentif à nos goûts…

 

Le maquillage

Perle de sens - Blandine Telmon - Bioanalogie - PeauLe maquillage nous permet de cacher ou estomper ce que nous ne souhaitons pas montrer et de mettre en valeur nos atouts. Maquillée, nous modifions notre image pour nous montrer sous notre plus beau jour.

À travers le maquillage, la vie m’invite à appréhender ma rencontre avec l’extérieur de façon harmonieuse.

Quelle est notre place ? Elle n’est autre que l’expérimentation de ce que nous sommes, le constat que nous faisons lorsque nous vivons notre créativité dans la fluidité et l’harmonie. À nous d’habiter notre place, d’être en accord avec nous-même. Si nous pensons que notre place est une fonction que nous remplissons, un rôle que nous jouons, un lieu à l’extérieur de nous-même, nous mettons la vie à l’extérieur ! À nous de laisser couler la vie en nous.

Perle de sens - Blandine Telmon - Bioanalogie - Peau

« La vraie aventure de vie, le défi clair et haut n’est pas de fuir l’engagement mais de l’oser. Libre n’est pas celui qui refuse de s’engager. Libre est sans doute celui qui ayant regardé en face la nature de l’amour – ses abîmes, ses passages à vide et ses jubilations – sans illusions, se met en marche, décidé à en vivre coûte que coûte l’odyssée, à n’en refuser ni les naufrages ni le sacre, prêt à perdre plus qu’il ne croyait posséder et prêt à gagner pour finir ce qui n’est coté à aucune bourse : la promesse tenue, l’engagement honoré dans la traverse sans feintes d’une vie d’homme. » Christiane Singer

 

Ces perles à fleur de peau vous parlent-elles ? N’hésitez pas à partager vos expériences, ressentis, observations ou questionnements dans l’espace de commentaires tout en bas de cette page. Merci de votre participation et merci à Monique de Laval (Québec) qui m’a inspiré cet article !

Photos : Unsplash

Partagez !
Click Here to Leave a Comment Below 11 comments

​Expérimentez dès maintenant mes 9 clés pour choisir de croquer la vie !

Votre adresse mail est enregistrée dans un fichier informatisé. En indiquant ​cette adresse, vous acceptez de recevoir ​mon cadeau​, les nouvelles perles du blog et mes offres personnalisées. Vous pouvez vous désinscrire a tout moment en m'adressant un mail ou à travers le lien de désinscription présent dans chaque envoi.