Perle de sens - bioanalogie - peur

À la rencontre de nos peurs

 

La peur.

Nous ressentons cette émotion en présence ou dans l’idée d’un danger et elle nous permet de réagir à cette menace de manière instinctive, sans temps de réflexion, par l’affrontement, la fuite ou l’immobilité. Cette émotion occasionnelle fait partie de notre vie. Elle est naturelle et nécessaire à notre survie pour prendre conscience d’un danger réel et nous apprenons à l’utiliser ou à la surmonter. Quand elle devient incontrôlable, handicapante et irrationnelle, on parle alors de phobie.

Qu’elle nous tétanise, nous invite à fuir ou à entrer en lutte, la peur est une coquille qui contient forcément une perle de sens à mettre en lumière.

Si nous allions à la découverte des perles de sens de nos peurs ?

« Le plus sûr dans la peur est d’avancer. » Antoine Claude Gabriel Jobert

 

Le sens de la peur

Ce qui nous effraie, l’objet de notre peur, nous touche et nous parle de ce que nous avons à rencontrer, à expérimenter. Non pas que nous soyons invités à faire connaissance avec une araignée quand nous avons peur de ces petites bêtes, mais nous sommes invités à rencontrer ce que l’araignée vient nous dire en terme de principe. La peur naît dans notre inconscient et elle est là pour nous permettre de prendre conscience de ce qui est en nous et que nous ne faisons pas vivre, elle nous aide à entrer en contact avec nous-même pour amener à la conscience ce que nous devons rencontrer.

Dès que nous restons dans nos peurs, les ignorons ou les rejetons, nous restons dans la dualité et dans la survie. Soyons vivants et osons aller à la rencontre de nos peur !

Je vous propose dans cet article d’explorer le sens de certaines peurs les plus communes.

 

La peur de l’inconnu

Perle de sens - bioanalogie - sens - peur de l'inconnuL’inconnu, c’est ce que nous ne connaissons pas, qui est nouveau pour nous. Qu’est-ce qui est nouveau pour nous à chaque instant, qui émerge de nous et que nous n’avons pas encore rencontré ? Nos intuitions.

À travers la peur de l’inconnu, la vie m’invite à être à l’écoute de mes intuitions.

À nous d’expérimenter l’être unique que nous sommes en laissant nos intuitions s’exprimer et en les suivant. Nos intuitions émergent de nous et sont des guides de confiance sur notre chemin d’évolution. À nous de vivre pour nous même selon nos intuitions et aspirations plutôt que de vivre pour correspondre à ce que l’on attend de nous.

 

La peur des serpents

Perle de sens - bioanalogie - sens - peur des serpentsLes serpents sont des animaux à sang froid qui rampent sur le sol, grandissent par mues successives et s’orientent grâce à leur ressenti avec leur langue fourchue et l’organe de Jacobson, situé sur leur palais. La morsure de certains serpents est extrêmement toxique.

☼ À travers la peur des serpents, la vie m’invite à adhérer à la réalité telle qu’elle est dans l’instant présent, en me laissant guider par mon ressenti. C’est vital pour moi !

 À nous de vivre l’instant présent en nous laissant guider par ce que nous ressentons. Rester dans des habitudes ou des conventions par sécurité est de la survie. Vivre, c’est suivre notre ressenti et ainsi nous orienter à chaque instant par rapport à la réalité telle qu’elle est.

 

La peur des orages

Perle de sens - bioanalogie - sens - peur de l'orageL’orage tonne, gronde, fait vibrer une atmosphère emplie de nuages noirs et la fend d’éclairs lumineux. L’orage est une puissante libération d’énergie mêlant eau, feu et air.

À travers la peur des orages, la vie m’appelle à la conscience, à sortir de la dualité.

À nous de sortir d’un fonctionnement de survie qui nous maintient dans la dualité, dans l’idée que notre bonheur et notre malheur dépendent de l’extérieur, dans la lutte, la recherche de validation, d’amour ou de compréhension de la part des autres, l’attente, la négation de notre vérité intérieure, les contraintes, l’idée que ce sera mieux plus tard, ailleurs, à certaines conditions. Soyons conscient !

 

La peur des araignées

Perle de sens - bioanalogie - sens - peur des araignéesL’araignée est un animal à 8 pattes qui tisse des toiles de soie très résistante pour piéger ses proies. Dès qu’une proie s’y colle, l’araignée file à sa rencontre, l’enroule de fil comme une momie et attend qu’elle se liquéfie pour la manger tranquillement… Elle reconstruit souvent sa toile régulière, à la fois solide et fragile.

À travers la peur des araignées, la vie m’invite à prendre conscience de la fragilité de mes certitudes.

À nous de sortir de notre mental dominant qui nous amène à tout vouloir comprendre, contrôler ou diriger. Ce processus de survie nous coupe de nos intuitions que nous ne faisons pas vivre et dont nous ne prenons pas la responsabilité. En étant dans le contrôle, nous voulons donner du sens à notre vie alors que la vie nous invite à laisser le sens se révéler. C’est une attitude très différente ! Quand nous voulons donner du sens à notre vie, nous ne pouvons donner qu’un sens que nous connaissons déjà, que nous maîtrisons, contrôlons, dirigeons. Laissons nous surprendre par nos intuitions et par le sens qui se révèle à nous dans notre expérience de la vie.

 

La peur du noir

La nuit, il y a peu de lumière extérieure, même si l’obscurité totale est rare dans la nature. Il fait noir, le soleil n’inonde pas tout de sa lumière.

À travers la peur du noir, la vie m’invite à me reconnaître, à respecter l’être unique que je suis.

La lumière nous attire car elle parle de la lumière en nous. La peur du noir nous invite à rencontrer l’absence de lumière extérieure et à nous tourner vers cette lumière intérieure. À nous de reconnaître notre propre lumière en cessant de chercher la reconnaissance à l’extérieur. Nous sommes unique et personne d’autre que nous même ne peut nous reconnaître.

 

La peur du sang

Perle de sens - bioanalogie - sens - peur du sangLe sang nous parle du sang qui coule dans nos veine, héritage de notre famille, de notre généalogie, de l’humanité entière.

À travers la peur du sang, la vie m’invite à rencontrer mon humanité.

À nous de nous accueillir tel que nous sommes, en totalité, avec bienveillance. Avons nous de l’humanité pour nous-même ? Sommes nous notre propre meilleur ami ?

La peur du sang est une invitation à l’amour !

 

La peur de l’avion

Perle de sens - bioanalogie - sens - peur de l'avionUn avion nous permet de nous déplacer dans les airs, à grande vitesse. Et l’air nous parle de notre mental, nos pensées.

À travers la peur de l’avion, la vie m’invite à évoluer dans mon mode de penser.

À nous de nous éveiller à de nouveaux modes de fonctionnement. Notre Empreinte de naissance est unique, originale et singulière et pour la réaliser, nous sommes invités à expérimenter la vie en sortant de notre sécurité et de ce que nous connaissons. Ouvrons-nous à la nouveauté, laissons-nous surprendre par la vie !

perle de sens - Blandine Telmon - BioanalogieA travers une peur, je suis invité à rencontrer la perle de sens de ce qui m’effraie.perle de sens - Blandine Telmon-bioanalogie

 

 

Cette lecture du sens de nos peurs avec la loi du principe est une proposition qui a peu de valeur sans vos témoignages.

Et vous, quelles sont vos peurs ? Quel sens portent-elles pour vous ?

N’hésitez pas à témoigner en laissant un commentaire ci-dessous. Vos témoignages sont important pour tous ceux qui liront cet article après vous et pour moi aussi !

Merci !

Photos : Unsplash

Partagez !
Click Here to Leave a Comment Below 7 comments

​Expérimentez dès maintenant mes 9 clés pour choisir de croquer la vie !

Votre adresse mail est enregistrée dans un fichier informatisé. En indiquant ​cette adresse, vous acceptez de recevoir ​mon cadeau​, les nouvelles perles du blog et mes offres personnalisées. Vous pouvez vous désinscrire a tout moment en m'adressant un mail ou à travers le lien de désinscription présent dans chaque envoi.