Perle de sens - Blandine - Bioanalogie - Témoignage - message

Cheveux et chevaux

Sonia nous raconte avec humour ses prises de consciences grâce à deux histoires qui pourraient paraître banales ou passer inaperçues à qui n’est pas curieux d’observer les signes de la vie. Sonia a cette curiosité et se forme aujourd’hui pour apprendre la langue analogique de la loi du principe.

Une coiffeuse à l’écoute

Au salon de coiffure

Perle de sens - Blandine - Bioanalogie - Témoignage - cheveuxLa coiffeuse me demande: « Qu’est ce qu’on fait? »
Je réponds: « Je n’en sais rien exactement, je veux changer. Je veux couper, raccourcir. Mes cheveux bouclent, ils sont incoiffables. Faites moi une coiffure qui me dégage le visage. Servez vous de mes deux épis sur mon front pour en faire une coiffure qui profite de leur mouvement naturel. Je suis fatiguée de lutter contre eux, d’essayer de les cacher sous une frange que je m’évertue à lisser des heures et qui boucle à la moindre humidité. »
Elle a été surprise de constater leur longueur en les lavant : « presque au milieu du dos! Voulez vous en garder une mèche en souvenir ? »
« Non, non, pas de souvenir, merci. »
Elle m’a fait une super coiffure, la plus simple et la plus naturelle qui soit. Et en conseil, elle me dit: « surtout ne passez ni brosse, ni peigne, juste les doigts pour donner du volume et vaporisez avec de l’eau pour dessiner les boucles. »
Je n’en croyais pas mes oreilles, j’ai demandé à deux fois ! Un coiffeur qui n’essaie même pas de vous vendre un produit fixant, gel ou autre… J’adore ! De l’eau ! Juste de l’eau !

Et pas de temps à s’énerver à les coiffer pour rien : laisser faire, juste laisser faire !

 

La perle de sens

Pour la petite histoire, je suis à une période de ma vie où je souhaite changer de métier et retrouver une activité qui me correspond mieux. Je n’ai encore aucune idée, ni quoi ni comment. Je vais suivre les mêmes conseils : vaporiser d’eau (nourrir d’amour), laisser poser les choses juste comme elles voudront bien se poser et les expérimenter (passer les doigts) pour leur donner du volume.

Voilà que je fais le lien entre mes cheveux et mes projets. C’est bon de constater qu’on peut se laisser porter par la vie !

« N’oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux. » Khalil Gibran

 

 

Une cavalière à l’écoute

Je pratique l’EFT pour les animaux, une technique de libération émotionnelle que l’on peut faire par procuration. Je ne connaissais pas encore la bioanalogie quand j’ai compris, à travers un abcès chez ma jument, le message qui m’était destiné. Cela fait un moment que je constate qu’il y a un lien entre les problèmes de santé ou de comportement des animaux et leur gardien. Je me disais « c’est pas possible, il y a un truc ! »

Voici cette histoire d’abcès qui a disparu de lui-même quand j’ai pris conscience du message qui m’était destiné.

L’abcès de Happy

Perle de sens - Blandine - Bioanalogie - Témoignage - chevaux - Sonia

Photo : Sonia S.

Pendant l’été, mon poney et ma jument étaient dans un pré. Vers la dernière semaine de septembre, quand pluie et nuits fraîches commencèrent, j’ai mis à la jument Happy une couverture imperméable pour la nuit. Un matin, je n’ai pas eu le temps d’aller lui enlever avant de partir travailler et la couverture a tourné et lui a comprimé le garrot qui était enflé sur la droite. C’était douloureux et Happy ne se laissait plus approcher au pré.
La vétérinaire a diagnostiqué un abcès, m’expliquant que bien que sans blessure apparente, l’irritation due au frottement de la couverture pouvait suffire à laisser pénétrer un germe à l’origine de cette inflammation. Elle a ajouté à propose d’Happy : « elle est gentille car malgré la douleur elle ne réagit pas violemment ».
Nous avons mis en place un traitement homéopathique et des massages aux huiles essentielles et fleurs de Bach mais 15 jours plus tard, l’abcès était toujours aussi gonflé.

Perle de sens - Blandine - Bioanalogie - Témoignage - chevaux - Sonia

Photo : Sonia S.

Mi-octobre, Happy est partie en pension au sein d’un troupeau de 7 chevaux. Elle a été malheureuse sur le coup d’avoir été séparée du poney puis a peu à peu trouvé sa place dans le troupeau. Elle est par nature très indépendante, ne cherche pas le contact, reste à l’écart des autres sans toutefois pouvoir se passer complètement de compagnie. Happy ne montre pas ses émotions, ou très rarement mais elle a un cœur énorme : au travail, et en attelage en particulier, elle est très à l’écoute et se donne corps et âme, même lorsqu’elle a mal quelque part.
Elle manifeste ses inconforts de manière très subtile et celui qui ne sait pas les décoder risque de penser que c’est juste de la mauvaise volonté de sa part. C’est le genre de cheval qui risquerait de se faire « casser » au boulot rien que pour satisfaire un cavalier ou un meneur qui ne saurait pas user de finesse pour sublimer son extraordinaire sensibilité et réactivité.
C’est le genre « grosse vache » (ben oui quoi ! Pourquoi j’en ferais plus que nécessaire ?) qui sait danser la valse avec une extrême légèreté lorsqu’elle est guidée tout en finesse : comme maître d’école, y a pas mieux ! C’est tout ou rien : elle donne ce qu’elle peut en fonction de la manière dont on lui demande et quand elle ne donne pas, c’est qu’elle a un problème.
Comme cet abcès provoqué par une couverture qui devait la protéger. J’ai pratiqué l’EFT avec elle pour la libérer des émotions comme la frustration, la colère ou la tristesse qu’elle pouvait ressentir avec cet abcès. Il y avait en elle comme un combat entre deux forces égales qui empêchaient l’abcès de percer, de s’exprimer. Happy me dit : « laisse mûrir l’abcès », un peu comme si les choses étaient en route et que je devais laisser toutes mes pensées parasites qui se contredisent et bouillonnent en moi…

 

Happy and me

Perle de sens - Blandine - Bioanalogie - Témoignage - chevaux - Sonia

Photo : Sonia S.

…Oui, en moi car je suis persuadée que cette situation est un message pour moi. En plus, il existe une étrange similitude entre Happy et moi. Je prend conscience que le mal dont je souffre était à la base une protection qui n’a aujourd’hui plus lieu d’être. Il est temps aujourd’hui pour moi de me débarrasser de mes anciens schémas protecteurs (la couverture) qui sont inadaptés aujourd’hui et qui entravent mon évolution.
J’ai l’impression que plus j’y travaille, plus ces schémas se battent pour survivre, d’où ce terrible combat en moi.
– Oui, je suis totalement bouleversée et secouée par la vie à cette période,
– Oui, j’aimerai retrouver mon alignement au travers d’une reconversion professionnelle,
– Oui, je ne sais pas comment faire,
– Oui, je suis dans un brouillard total,
– Oui, j’ai inhibé mes émotions,
– Oui, je suis hyper sensible et ne le montre pas,
– Oui, je me protège en m’éloignant des autres,
– Oui, je n’exprime pas ce qu’il se trame au fond de moi par peur d’être rejetée,
– Oui, c’est en moi une blessure profonde,
– Oui, cela m’épuise,
– Oui, j’ai aussi une très grande force en moi,
– Et oui, j’ai besoin de beaucoup de cette force pour dépasser mes peurs et vous dire tout ça (et le publier sur internet en prime !!?)
… Mais je voudrais que l’abcès s’exprime !

 

Accueillir ce qui est

Perle de sens - Blandine - Bioanalogie - Témoignage - chevaux - Sonia

Photo : Sonia S.

Alors j’ai accueilli cet abcès, j’ai accueilli ces différentes parties de moi, le conflit entre elles et j’ai enfin pu prendre conscience de ce qui se passait. La peur de perdre ma sécurité me bloquait, ce qui provoquait de la colère en moi et comme j’ai une croyance que la colère c’est pas bien, j’étais dans le brouillard ! Un vrai paradoxe.
J’imagine tous ces comportements comme des petits personnages dans ma tête en train de s’engueuler et de parler sans écouter l’autre : un vrai brouhaha en somme (un peu comme les débats télévisés en politique mais ça c’est une autre histoire…) Au final tout le monde a raison et tout le monde a tort à la fois.
Ouais, ben on n’est pas sorti de l’auberge, me direz vous, … à moins que… oui mais c’est bien sûr !!! Après avoir fait résonner quelques tapotements sur mes points EFT, voilà t’y pas qu’ils ont fini par se calmer la dedans ! J’ai retrouvé une certaine forme de sérénité, ils se sont enfin tu et ont même accueilli des nouveaux personnages qui n’avaient pas grand chose à dire jusqu’à présent : Humour et Créativité. Bienvenue à eux ! ♥️
Pour Happy, j’ai pratiqué l’EFT sur l’accueil de sa situation actuelle. L’abcès s’est alors mis à changer. J’étais bluffée.

Puis j’ai continué le tapotement en me mettant dans la peau de l’abcès. J’ai dit « je suis l’abcès de Happy » et j’ai laissé faire. Sensations, ressentis, mots et émotions sont venus tous seuls. Happy avait l’air détendue et moi je prenais conscience de mes blocages.

 

Assumer le message reçu

Perle de sens - Blandine - Bioanalogie - Témoignage - chevaux - Sonia

Photo : Sonia S.

Je me devais de passer à l’action et c’est ce que j’ai fait. J’ai contacté un coach pour m’aider à passer mes blocages. Je ne vous cache pas qu’il m’a fallu beaucoup de courage pour accepter enfin que j’avais besoin d’aide d’une part et pour en parler à mon entourage d’autre part !

L’abcès n’a pas percé, il s’est résorbé.

Je reste persuadée que derrière les expériences de vie que nous vivons il y a des messages à comprendre et certains des maux de nos animaux en font partie. Même si elles nous paraissent négatives, ces expériences sont là pour nous éveiller à ce dont nous avons besoin pour évoluer.

Cette certitude est déjà énorme, même si nous ne décodons pas le message.

Mais là, j’ai reçu le message. Ce que je n’avais pas compris, je n’ai pas cherché à le comprendre, et puis, tout à coup, c’est entré en moi, et j’ai eu la réponse… sans jugement, sans interprétation.

J’avais oublié de m’aimer et je suis en train d’apprendre à le faire. M’accueillir telle que je suis, n’est-ce pas cela l’amour ?

Ah, j’oubliai de vous dire : la première fois que je me suis posé des questions au sujet de Happy, c’est lors d’une période bizarre où elle s’éloignait de moi au fond de son paddock quand je venais la chercher. J’aurais pu me dire : « elle ne m’aime pas », mais au fond, quand je voyais sa croupe s’éloigner, j’ai entendu comme une invitation : « Viens ! Suis moi » !

Happy est un diminutif. Son nom entier c’est Happy-End.

Alors, heureuse fin à cette histoire, me direz vous ?  Non, je ne crois pas… Quand j’ai commencé à la suivre, je n’avais absolument aucune idée où elle m’emmènerait. Mais là, j’en ai la certitude : ce qu’on pourrait croire être la fin d’une belle histoire n’est en vérité que le début d’une autre, et ainsi de suite… un éternel renouvellement…

Merci Happy-End, merci la vie !

Perle de sens - Blandine - Bioanalogie - Témoignage - message

 

« Il faut coller à la vie comme à un cheval. » Guy de Larigaudie

 

Merci Sonia pour ces deux histoires, pour ton témoignage. Oser aller à la rencontre des messages de la vie peut sembler une folie. Et pourtant, quand on voit la cohérence avec laquelle la vie nous guide à chaque pas, la beauté de cette vision d’un monde de sens qui nous fait évoluer, il faudrait être fou pour s’en priver !

Le témoignage de Sonia vous inspire des commentaires ? N’hésitez-pas à laisser un message dans l’espace de commentaires ci-dessous.

Photos : Unsplash/ Sonia S.

Partagez !
Click Here to Leave a Comment Below 2 comments

​Expérimentez dès maintenant mes 9 clés pour choisir de croquer la vie !

Votre adresse mail est enregistrée dans un fichier informatisé. En indiquant ​cette adresse, vous acceptez de recevoir ​mon cadeau​, les nouvelles perles du blog et mes offres personnalisées. Vous pouvez vous désinscrire a tout moment en m'adressant un mail ou à travers le lien de désinscription présent dans chaque envoi.