Perle de sens - Blandine Telmon - Bioanalogie - doute - certitude

Doute et certitude

Si nous avons bien une certitude, c’est celle que nous doutons en permanence. Un doute ordinaire et spontané, esprit qui s’interroge et hésite, remet les choses en questions, observe, évolue.

Mais ce n’est pas de ce doute ordinaire et naturel dont je veux vous parler dans cet article. Je vous propose d’aller sonder ici notre doute fondamental, notre doute le plus profond, celui qui nous empêche d’être tout simplement en paix.

« La certitude et le mystère sont pour le sentiment ; la clarté et l’incertitude pour le raisonnement. » Antoine de Rivarol

 

Notre doute le plus profond

Notre nature humaine

Perle de sens - Blandine Telmon - Bioanalogie - doute - certitudeNotre doute le plus profond appartient au mammifère que nous sommes. Il est là par survie. Nous doutons du ressenti qui nous laisse en paix. Ce ressenti est pourtant un constat, il est là, en nous et nous ne pouvons qu’observer sa présence.

C’est une réalité.

Or, dans notre dualité, nous doutons que nous pouvons être en paix dans cette réalité. Nous refusons de faire un avec ce ressenti. Et ce doute est tout à fait humain.

« Rien n’est dans l’intellect qui n’ait d’abord été dans les sens. » Aristote

 

Notre naissance

Perle de sens - Blandine Telmon - Bioanalogie - doute - certitudeCe doute fondamental est propre à chacun. En bioanalogie, il est accessible avec notre date de naissance. C’est le troisième nombre de notre clé de naissance, issu de la somme de tous les chiffres de notre date de naissance, réduite à un nombre entier.

Par exemple, je suis née le 22/07/1977. Mon doute fondamental peut s’exprimer avec le nombre 8 car 2+2+7+1+9+7+7 = 35 et 3+5 = 8

Pourquoi ce doute est-il relié au jour de notre naissance ? Car notre naissance marque une concrétisation, une chose finie, accomplie, sur laquelle on ne peut pas revenir. Nous sommes là, bébé vivant avec ce corps, ces parents, ce sexe, ce prénom, ce nom, cette histoire…

« La naissance et la mort sont comme des bulles sur l’eau. » Râmakrishna

 

Mon doute fondamental

Je vous invite à calculer ce nombre entier issu de votre date de naissance et à observer si l’idée qui accompagne ce nombre est juste pour vous.

Je doute profondément que :

Perle de sens - Blandine Telmon - Bioanalogie - doute - certitude1. ce que je suis est unique, incomparable, sans référence et que moi seul peux me reconnaître ;

2. la vie est un mouvement permanent et que je n’ai à rester attaché à aucune attente, aucune sécurité, aucune habitude, aucune convention, aucune voie tracée ;

3. que tout est interconnecté et cohérent, que je suis toujours à la bonne place tant que je garde le contact avec moi-même, avec mes intuitions ;

4. la réalité est l’idéal, que je me dois de respecter ma vérité unique ;

5. qu’il n’y a aucune obligation de résultat et que seule l’expérimentation libre me rend vivant, que je n’ai aucune limite, aucune réserve à m’imposer ;

6. je peux m’accueillir tel que je suis, que les relations peuvent être gagnant/gagnant, que je suis aimable, que je suis amour ;

7. tout événement de ma vie a sens et que ce sens n’est pas un sens ou une direction précise que je donne, que je décide ;

8. tout est juste et structuré, que tout est possible, que je n’ai à renoncer à rien, à ne me restreindre d’aucune manière, à ne me soumettre à aucune règle extérieure à moi, que je n’ai rien à justifier ;

9. tout est là, qu’il n’y a foncièrement aucune urgence et rien d’autre à faire que d’adhérer à la réalité concrète, à suivre le courant.

« Atteindre le doute du doute, c’est le commencement de la certitude. » Léon Daudet

 

Avoir la certitude absolue

Perle de sens - Blandine Telmon - Bioanalogie - doute - certitudeComment être sûr ?

Avoir la certitude absolue, c’est croire profondément, sans réserve. Et il faut être fou pour avoir cette certitude absolue. Le doute est de l’ordre de la raison alors que la certitude absolue est de l’ordre de la foi : incompréhensible et inaccessible à notre mental. Nous sentons que cette certitude absolue nous laisse en paix lorsque nous y accédons mais cet accès reste un saut dans le vide !

Ne sommes-nous pas invités à oser cette folie-là ? À oser cette unité envers nous-même et nos ressentis ? À sauter dans ce vide-là ?

« Une seule certitude suffit à celui qui cherche. » Albert Camus

 

Ma certitude absolue

Perle de sens - Blandine Telmon - Bioanalogie - doute - certitudeLe même nombre entier issu de la somme de chaque chiffre de votre date de naissance exprime aussi la certitude absolue qui vous laisse en paix.

Je suis en paix lorsque j’ai la certitude absolue que : relisez la phrase du doute !

Sentez-vous cette paix à l’intérieur ? Cette certitude enlève toute tension. C’est de l’ordre d’un ressenti, d’une sensation physique, d’une détente. Et chacun de nous ne peut sentir cette paix que dans la certitude absolue que ce constat est plénitude, que dans ce qui se présente à nous, il ne manque rien. Une folie !

« L’enthousiasme a toujours engendré la certitude. » Alfred Espinas

 

Un réel engagement envers soi

Perle de sens - Blandine Telmon - Bioanalogie - doute - certitudeÀ chaque instant de notre vie, nous faisons toujours au mieux de ce que nous savons faire, avec notre conscience du moment. Nous n’avons donc fait aucune erreur et tout ce que nous avons fait nous a permis d’être qui nous sommes aujourd’hui, vivant. Mais nous doutons et n’avons pas cette certitude que nous pouvons être en paix dans la réalité telle qu’elle est. Nous voudrions être mieux que ce que nous sommes déjà, avoir eu un autre passé, une autre histoire, vivre dans un monde meilleur…

Nous installer dans cette certitude absolue, même si elle est un peu folle, nous permet de sortir de la frustration et de respecter ce qui nous laisse en paix. Elle n’est pas liée à un mode de penser sur lequel on pourrait s’appuyer ni à un élément extérieur à nous. Elle n’a pas d’objet. Elle est un engagement à nous accueillir tel que nous sommes en sortant de l’illusion du manque et peut nous pousser parfois à dire non à l’autre pour nous dire oui à nous-même.

« Je voudrais le marbre de la certitude pour y installer mes doutes. » Jean Rostand

 

Quel est votre doute fondamental ? Voyez-vous la puissance et la difficulté d’avoir la certitude absolue de ce qui nous laisse en paix ? N’hésitez pas à vous exprimer à ce sujet dans l’espace de commentaire tout en bas de cette page. Merci de vos témoignages.

Photos : Unsplash

Partagez !
Click Here to Leave a Comment Below 12 comments

​Expérimentez dès maintenant mes 9 clés pour choisir de croquer la vie !

Votre adresse mail est enregistrée dans un fichier informatisé. En indiquant ​cette adresse, vous acceptez de recevoir ​mon cadeau​, les nouvelles perles du blog et mes offres personnalisées. Vous pouvez vous désinscrire a tout moment en m'adressant un mail ou à travers le lien de désinscription présent dans chaque envoi.