Perle de sens - bioanalogie - yeux - vision

Nos yeux, notre vision

Le sens de la vision

« La vue est le sens qui permet d’observer et d’analyser l’environnement à distance au moyen des rayonnements lumineux. L’œil est l’organe de la vue mais la vision, c’est-à-dire la perception visuelle, nécessite l’intervention de zones spécialisées du cerveau (le cortex visuel) qui analysent et synthétisent les informations collectées en termes de forme, de couleur, de texture, de relief, etc. » Wikipedia

Illustration : http://astro-canada.ca

Les photons arrivent au niveau de l’œil, traversent le cristallin et vont jusqu’à la rétine. Les informations visuelles se concentrent sur un point de la rétine et sont transformées en signaux électriques. Ce que nous voyons n’est donc pas la réalité mais de l’électricité.

La réalité dépend donc de nous-même et c’est une illusion de mettre la cause de notre bonheur ou de notre malheur à l’extérieur de nous.

 

perle de sens-sens-analogie-bioanalogie-loi du principeLa réalité n’est pas ce que nous voyons.

La réalité est ce que nous vivons.

Nous seul pouvons créer notre propre réalité.

perle de sens-sens-analogie-bioanalogie-loi du principe

 

Analogiquement, selon la loi du Principe, la vision parle de nos repères extérieurs, de notre façon de nous positionner par rapport à la réalité. Mais ce qui est repère pour moi à l’extérieur est forcément un élément que je reconnais, dont j’ai l’information en moi.

Je ne peux donc me situer que par rapport à ce qui est en moi, ce que je connais.

Si je ne reconnais rien à l’extérieur de moi, je suis perdu !

La vision me permet d’aller chercher à l’extérieur ce qui est déjà en moi.

Ce qui me plait, me touche, m’émeut, m’énerve… est déjà en moi. Ce qui m’attire chez quelqu’un d’autre n’est donc pas quelque chose qui me manque mais un talent que j’ai en moi.

Notre seul point de repère ne peut être que nous-même. Quand la réalité extérieure nous touche, à nous de révéler la lumière, la perle de sens contenue dans cette émotion. Une perle dans la reconnaissance de nous-même.

 

Défauts visuels : mon œil !perle de sens-sens-analogie-bioanalogie-loi du principe-vue-vision-yeux

Nos yeux sont de petites merveilles technologiques naturelles, comme chaque partie de notre corps. Mais parfois, ce mécanisme si perfectionné peut présenter des défauts : imperfections géométriques ou défaut de puissance. Quelles perles de sens nous offrent ces « défauts » visuels ?

 

La myopie

Illustration : www.lissac.fr

Un œil myope a un globe oculaire allongé, ce qui bombe la cornée et le cristallin. Résultat : les rayons lumineux se rejoignent en avant de la rétine et l’image restituée au cerveau est imparfaite et floue. Une personne myope voit très bien de près (petits détails) et mal de loin.

À travers la myopie, la vie m’invite à prendre soin des petits détails de ma vie et à cesser d’occulter la réalité, à voir la réalité telle qu’elle est et non l’idéal d’une réalité que je voudrais modifier.

Voir la réalité telle qu’elle est, c’est accueillir tout ce qui se passe. C’est ne pas vouloir un autre passé que celui que nous avons eu.

J’aurais aimé ne pas voir ? J’aurai voulu que ça n’existe pas ? Oui, mais c’est là !

 

L’astigmatisme

Illustration : www.lissac.fr

La cornée d’un œil astigmate est de forme ovale. Résultat : les images sont déformées, de près comme de loin, et la vision est imprécise ( lignes horizontales, verticales et obliques difficilement distinguables et contrastes peu nets). Une personne astigmate voit donc la réalité différemment des autres.

À travers l’astigmatisme, la vie m’invite à ne pas être identifié à la réalité. J’ai le droit d’avoir ma réalité, ma vérité à moi quelque soit le regard des autres et je me dois de m’appuyer sur ma propre vérité.

S’appuyer sur sa propre vérité, c’est être authentique et suivre son originalité. C’est se dire oui à soi.

 

L’hypermétropie

Illustration : www.lissac.fr

Un œil hypermétrope est un œil géométriquement trop court. Résultat : l’image se forme en arrière de la rétine. Une personne hypermétrope a une bonne vision de loin mais floue de près, comme si elle voyait les choses avant les autres.

À travers l’hypermétropie, la vie m’invite à me situer par rapport à mes propres repères, même s’ils ne sont pas validés par les autres et à respecter mes intuitions.

Respecter nos intuitions, c’est suivre ce qui germe en nous et qui ne peut être réalisé que par nous. Notre intuition est notre seul guide qui n’a aucune validation ni référence. Laissons nous conduire par l’écoute et l’accueil de ces idées fécondes vers des espaces que nous ne connaissons pas et évoluons !

 

La presbytie

La presbytie n’est pas vraiment un défaut visuel, c’est plutôt un phénomène lié au vieillissement de l’œil. Autour de 40-45 ans, le cristallin durcit et se bombe moins facilement pour accommoder la vision. Résultat : l’image se forme en arrière de la rétine. Une personne presbyte voit donc flou, en particulier pour la vision de près.

À travers la presbytie, la vie m’invite à laisser la mort derrière moi en mourant à chaque instant pour naître à autre chose, bref, en évoluant !

Autour de 40-45 ans, nous sommes à peu près à la moitié de notre vie et plus ou moins consciemment, nous avons l’impression que nous allons vers notre vieillissement et notre mort.

Mais croire que nous avançons vers la mort est une illusion.

La mort n’est pas devant nous !perle de sens-sens-analogie-bioanalogie-loi du principe-vue-vision-yeux

Depuis notre naissance, combien de cellules mortes avons-nous laissé derrière nous ? Des millions ! Et chacune de ces cellules ont été nécessaires à notre évolution, à l’évolution de notre conscience.

Avons nous pleuré ces cellules mortes ? La mort n’est pas l’opposé de la vie !

La vie c’est justement de mourir en permanence pour naitre à autre chose. La vie est un mouvement, une évolution permanente.

Si nous avons peur de la mort, c’est que nous nous imaginons comme un cadavre dans le futur. Avons nous vraiment peur de mourir ou peur de mourir sans avoir accompli ce que nous avons envie d’accomplir au plus profond de nous, sans nous être réalisé ?

Quel est notre désir le plus ardent ? À nous de choisir de le réaliser. Personne ne peut le faire à notre place. C’est dans ce désir le plus ardent que nous pouvons nous situer dans ce qui est juste pour notre réalisation.

perle de sens-sens-analogie-bioanalogie-loi du principe-vue-vision-yeux

Cette lecture du sens de nos défauts visuels avec la loi du principe est une proposition qui a peu de valeur sans vos témoignages.

Cet article vous parle ? N’hésitez pas à témoigner en laissant un commentaire ci-dessous. Vos témoignages sont important pour tous ceux qui liront cet article après vous et pour moi aussi !

Merci !

 

Partagez !
Click Here to Leave a Comment Below 6 comments

​Expérimentez dès maintenant mes 9 clés pour choisir de croquer la vie !

Votre adresse mail est enregistrée dans un fichier informatisé. En indiquant ​cette adresse, vous acceptez de recevoir ​mon cadeau​, les nouvelles perles du blog et mes offres personnalisées. Vous pouvez vous désinscrire a tout moment en m'adressant un mail ou à travers le lien de désinscription présent dans chaque envoi.