Perle de sens - bioanalogie - surpoids

Pour quelques kilos de trop…

Le surpoids. J’ai comme l’impression que c’est un souci assez partagé dans notre société.

Nous sommes bien nombreux à trouver que quelques kilos de moins ne seraient pas de trop.

Être attentif à l’équilibre de notre assiette, favoriser l’alimentation biologique, de saison et vivante, éviter les aliments raffinés et transformés et pratiquer une activité physique quotidienne, c’est super.

Découvrir la perle de sens cachée sous nos bourrelets, c’est un plus du tonnerre ! Un régime par la conscience.

Et si nos rondeurs ne nous gênent absolument pas et que nous sommes en paix avec elles, inutile de lire cet article !

 

Faire le poids

sens du surpoids - perle de sens - bioanalogie

Unsplash

Pourquoi ne pas commencer par accueillir nos rondeurs telles qu’elles sont, c’est à dire avoir la certitude qu’elles ne sont pas là par hasard, ne sont pas contre nous et sont de précieuses alliées pour découvrir une richesse que nous ne faisons pas vivre ? Et si nos rondeurs s’effaçaient progressivement d’elles-même en laissant briller notre lumière intérieure ?

Ce n’est pas forcément facile mais c’est possible ! Et cet article est là pour ça.

Voici une lecture du surpoids avec la loi du principe. Quand nous sommes en surpoids, notre corps montre aux autres que ce que nous sommes a du poids, ce que nous sommes est important. Ne mettrions nous pas notre importance dans le regard des autres ? Ne chercherions-nous pas à mesurer notre importance par rapport aux autres ?

perle de sens - Blandine Telmon - BioanalogieÀ travers un surpoids, je suis invité à reconnaître mon importance sans chercher à la prouver. perle de sens - Blandine Telmon-bioanalogie

 

Dès que nous attendons des autres des compliments, une valorisation, nous sommes dans la comparaison. Chercher une valeur à l’extérieur de nous, c’est croire qu’il existe un équivalent à ce que nous sommes, comme un objet coûtant 10 euros est équivalent à un billet de 10 euros.

N’est-ce pas une totale illusion ? N’est-ce pas nier l’être unique que nous sommes ?

À nous de reconnaître notre propre valeur, notre « importance », ce qui fait notre poids et qui est toute notre différence, notre unicité. Qu’avons nous de particulier au fond de nous, notre créativité que nous aimerions exprimer, faire vivre, développer et que nous ignorons, taisons ou remettons à plus tard ?

Plus nous recherchons une valeur à l’extérieur de nous, moins nous vivons notre puissance et notre richesse intérieure, uniques.

 

Et la cellulite ?

bioanalogie - perle de sens - sens du surpoids

Pinterest

La cellulite est bien copine avec le surpoids. Si elle nous dérange et que nous la jugeons disgracieuse, c’est que sa présence nous touche et tout ce qui nous touche a un sens !

Cette augmentation physiologique de la répartition de la graisse nous invite à faire l’unité dans la fonction de la zone du corps où elle se trouve. Faire l’unité, c’est être présent à nous même, cohérent avec nous-même et avec ce qui nous anime plutôt que d’être dispersé.

Sur les cuisses

Les cuisses sont la partie la plus puissante de notre corps dont elles supportent en grande partie le poids. Le fémur est l’os le plus long, le plus gros, le plus dense et le plus solide du corps et le quadriceps est le muscle le plus volumineux.

À travers de la cellulite sur les cuisses, la vie m’invite à faire l’unité dans ma façon de me positionner concrètement dans toute ma puissance.

À nous de nous positionner en étant cohérent avec nous-même et avec la puissance qui est en nous. Pourquoi restreindre cette puissance en nous adaptant à l’extérieur ? Pourquoi restreindre notre potentiel ?

Sur les hanches

Les hanches assurent la stabilité du bassin qui supporte le poids du corps en positions assise et debout, tout en permettant les mouvements.

À travers de la cellulite sur les hanches, la vie m’invite à faire l’unité dans ma façon de m’accueillir dans toute ma portance, mon importance.

À nous d’être cohérent avec nous-même en nous respectant dans notre importance.

Pourquoi chercher une valeur à l’extérieur de nous ? Pourquoi ne pas nous appuyer sur ce que nous avons expérimenté dans notre vie et qui fait ce que nous sommes aujourd’hui ?

Sur les fesses

Nous nous asseyons sur nos fesses, nous posons sur elles et nos muscles fessiers permettent stabilisation du bassin et mouvements de la cuisse.

À travers de la cellulite sur les fesses, la vie m’invite à faire l’unité dans ma façon de m’appuyer sur ce qui est fondamental pour moi.

À nous d’être cohérent avec nous-même en nous reposant sur ce qui est vrai et fondamental pour nous. Pourquoi ne pas simplement nous respecter à notre place ?

 

Un petit exercice

bioanalogie - perle de sens - l'art d'être soiNotre surpoids a un lien avec ce que nous ne faisons pas vivre en nous car nous voudrions le saisir, nous en emparer, en avoir une preuve.

Dans l’e-book que je vous offre en cadeau sur ce blog, « L’art d’être soi », sont écrites 9 clés pour choisir de croquer la vie. Parmi ces 9 clés, laquelle est celle que vous convoitez le plus ? Celle dont vous voudriez une preuve ? Celle que vous avez du mal à vivre car vous voudriez vous en emparer ? C’est aussi celle qui est intuitive pour vous.

Expérimentez de vivre cette clé avec le plus de conscience possible et observez votre silhouette au bout de quelques temps.

Par exemple, pour moi, c’est la neuvième clé : me laisser conduire par la vie. Toutes les périodes de surpoids dans ma vie correspondent effectivement à des moments où j’ai du mal à vivre cette clé en conscience.

Quand je vis cette clé dans la dualité, je veux une preuve de mon efficacité, une preuve que ce que je fais sers à quelque chose et je fais, fais, fais dans un stress intense. En fait je veux cette preuve de pouvoir car je ne vis pas mon vrai pouvoir, celui de me laisser porter par la vie sans être déstabilisée par l’extérieur, celui de « ne rien faire ». Quand je vis cette clé en conscience, je suis cool et j’expérimente la vie. Là, j’observe que tout s’enchaîne comme par magie, que chaque opportunité arrive à moi au bon moment et que je n’ai qu’à la suivre. Et je perds du poids physiquement.

À vous d’essayer !

 

« Tout le monde peut être important car tout le monde peut servir à quelque chose ». Martin Luther King

 

Quelque part sur terre – http://surterre.com/

 

Je vous invite à partager votre expérience de cet exercice dans les commentaires, tout en bas de la page ! Nous pourrons ainsi voir nos points communs et la diversité de nos fonctionnements personnels. Vous pouvez aussi simplement commenter cet article si le sujet vous parle…

Merci de rendre ce blog vivant  !

Partagez !
Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

​Expérimentez dès maintenant mes 9 clés pour choisir de croquer la vie !

Votre adresse mail est enregistrée dans un fichier informatisé. En indiquant ​cette adresse, vous acceptez de recevoir ​mon cadeau​, les nouvelles perles du blog et mes offres personnalisées. Vous pouvez vous désinscrire a tout moment en m'adressant un mail ou à travers le lien de désinscription présent dans chaque envoi.